La comptable devenue serveuse

Classé sous : Travail

GRANDE-VALLÉE, août 2018 – Ginette Éloquin, copropriétaire de l’Hôtel motel Grande-Vallée des Monts, s’est mise au service il y a 15 ans, quand elle a acheté l’entreprise avec son conjoint. « Au début, ça me stressait. Mais je ne m’en passerais plus. Maintenant, quand je fais de la comptabilité, je suis malheureuse ! »

Mme Éloquin était une Montréalaise aux origines madeliniennes. Elle travaillait comme commis comptable dans la métropole. Son conjoint, Bernard Beaudoin, est originaire de Grande-Vallée. Formé en cuisine, il occupait un emploi en gestion hôtelière. « On travaillait fort. On s’est dits : "tant qu’à travailler pour les autres, on va travailler pour nous". »


Ils ont acheté leur hôtel-restaurant à Grande-Vallée en 2003. « Je suis tombée dedans. Je n’avais aucune expérience en service. Il y avait deux serveuses d’expérience. C’est elles qui m’ont appris. Quand c’est ton entreprise, tu as intérêt à apprendre vite ! »


Mme Éloquin y a pris goût. « En restauration, les clients sont heureux, ils sont en vacances, ils viennent prendre une bonne bouffe. J’aime ce contact, on fait de belles rencontres. […] Tout le monde me connaît : on me dit "bonjour Ginette!" On n’est pas habitués, à Montréal, d’être reconnu. »


Pour offrir un bon service en restauration, « l’approche est importante, il faut savoir accueillir, être souriant même quand on est débordé, connaître ton produit, savoir le recommander », énumère Mme Éloquin. Mais par-dessus tout, « je sers les gens comme j’aimerais être servie », dit-elle.


La réputation d’un restaurant est « très fragile », « Ça prend de la rigueur. Il faut être à l’écoute. Si un client n’a pas aimé, il faut corriger », insiste Mme Éloquin.


La copropriétaire arrive à la salle à manger dès 6 h, pour superviser le petit déjeuner. Jusqu’à l’été dernier, elle faisait aussi le service du soir, parfois jusqu’à 23 h. « Entre les deux, je fais de la comptabilité et je prends une pause d’une heure ou deux. »


Cet été, l’embauche d’étudiants lui laissera « un petit répit » jusqu’en août, à la rentrée du cégep. « Je ne travaillerai pas le soir, sauf quand ça va déborder. »


En hiver, les horaires sont aussi exigeants. Les groupes de motoneigistes se couchent tard et se lèvent tôt, remarque Mme Éloquin. « On dort quatre ou cinq heures par nuit. »


Son rôle de copropriétaire, plus que de serveuse, lui impose une présence en tout temps, précise-t-elle. « C’est notre façon de contrôler la qualité »


Le couple prend une pause d’un mois en novembre et d’un mois en avril. « J’ai aussi beaucoup de clients locaux et des clients de Gaspé. Quand je pars en vacances, ils me disent : repose-toi bien, tu le mérites ! »


GRAFFICI a demandé à Mme Éloquin où elle souhaite en être dans dix ans. « J’ai 61 ans, j’espère être à la retraite! Mais on a encore la passion. »


À lire aussi :
À l’aube d’une 53e saison dans l’hôtellerie
Serveuses pour l’amour des clients

 

8 commentaires
Alida Lemont a écrit le 14 octobre 2019

J’ai vu pas mal de témoignages sur le retour affectif sur les sites, ce qui m’a incité à contacter un professionnel en l'occurrence le Grand Maître Comlan Amangnon. Je me suis donc lancée et il y a quelques jours, j’ai demandé à Amangnon d’intervenir pour un retour affectif.J'avoue que je n'ai pas été déçu car il a su comblé mes attentes.Grâce à son intervention tout va bien dans mon couple.Je le recommande à toute personne se retrouvant dans les mêmes difficultés ou pour tout autre problème.Je vous laisse ses coordonnées: E-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com tel/whatsApp: +22997788791

Alice a écrit le 6 octobre 2019

Quand j'ai trouvé le Dr Padman, j'avais désespérément besoin de ramener mon ex-amoureux. Il m'a quitté pour une autre femme. C'est arrivé si vite et je n'ai eu aucun mot à dire dans la situation. Il vient de me larguer après 3 ans sans aucune explication. Je contacte dr.Trust via son courrier électronique (padmanlovespell@yahoo.com) et il a jeté un sort d'amour pour nous aider à nous réunir. Peu de temps après son sortilège, mon petit ami a commencé à m'envoyer de nouveau des textos et se sentait horrible pour ce qu'il venait de me faire subir. Il a dit que j'étais la personne la plus importante dans sa vie et qu'il le savait maintenant. Nous avons emménagé ensemble et il était plus ouvert avec moi qu'avant et il a commencé à passer plus de temps avec moi qu'auparavant. Depuis que le Dr. Padman m'a aidé, mon partenaire est très stable, fidèle et plus proche de moi qu'auparavant. Je recommande vivement le Dr. Padman à toute personne ayant besoin d'aide. Vous pouvez le contacter à l'adresse suivante: padmanlovespell@yahoo.com

ednarmillagros ednar a écrit le 13 septembre 2019

Offre de prêt entre particulierVous avez besoin de prêt pour votre construction, projet immobilier,création de votre propre entreprise, remonter votreactivité personnelle, vous avez un vœux à réaliser,. Vous qui êtes endifficulté, vous qui aviez des échéanciers non payées, vous qui aviezdifférent problème. Je suis disposé à vous aider. Vous devez êtrecapable de me rembourser et suivre mes conditions bien favorables.Cela vous facilitera la vie .Contactez moi pour plus de amples informations!e-mail: ednarmillagros01@gmail.com

Noèmy a écrit le 22 juillet 2019

Bonsoir, je m'appelle ZAVALA ELMY JAZMIN (nationalité MEXICAIN) et je suis atteinte d'une grave maladie qui me condamne à mort. C'est un cancer de la gorge. j'ai perdu mon époux il y a de cela 6 ans, ce qui m'a beaucoup affecté et je n'ai pas pu me remarier jusqu'à ce jour, nous n'avions pas d'enfants. J'ai un montant de 25 000 euros pour faire un don de cette somme avant ma mort a une personne de confiance et honnête qui les utilise bien . Parce que mes jours sont comptés.Merci et je suis en attente de votre réponse urgent si vous êtes Intéressé à changer votre vie et à m'aider à me repentir. Voici mon adresse e-mail : yasminedambroz@gmail.com

transformice a écrit le 28 mai 2019

Very impressive at the same time, i'm going to be making - was stupendous! Thanks so much.

Relojes Suizos a écrit le 20 février 2019

Cet été, l’embauche d’étudiants lui laissera « un petit répit » jusqu’en août, à la rentrée du cégep. « Je ne travaillerai pas le soir, sauf quand ça va déborder. »

Judith Bujold a écrit le 13 août 2018

Salut ! Ginette, prenez soin de vous !! Vous pouvez donner l'exemple qu'on peut s'amuser dans la vie !!! Je suis avec vous ! Pour ma part, dans la rivière à me baigner !!

Judith Bujold a écrit le 13 août 2018

Salut ! Ginette, prenez soin de vous !! Vous pouvez donner l'exemple qu'on peut s'amuser dans la vie !!! Je suis avec vous ! Pour ma part, dans la rivière à me baigner !!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.